L’uniforme scolaire en Australie : controverses autour de la jupe et du genre

Pour ou contre l’uniforme scolaire ? En Australie, où le port de l’uniforme est en vigueur dans la quasi-totalité des écoles, publiques comme privées, le débat n’est pas là. La controverse porte sur un tout autre aspect : l’impact des vêtements sur la construction des identités de genre.

La question posée est la suivante : en prescrivant aux filles le port d’une jupe ou d’une robe, plutôt qu’un pantalon ou un short, le code vestimentaire des établissements scolaires ne risque-t-il pas de les amener à se conformer à des stéréotypes de genre ?

La controverse a pris de l’ampleur à partir de la publication, en janvier 2017, d’un article retentissant sous la plume d’Amanda Mergler, maître de conférence en sciences de l’éducation à l’université de technologie du Queensland, intitulé : « Why do we still make girls wear skirts and dresses as school uniform? » Jupes et robes, dit-elle, restreignent la liberté de mouvement des petites filles, qu’il s’agisse de courir, grimper aux arbres, sauter, jouer au ballon ou pratiquer les mille et un jeux d’une cour de récréation. Elles font peser sur les plus grandes la crainte de se sentir observées et jugées sur leur physique.

Parallèlement à la publication de cet article, une pétition, relayée par le mot-clef #girlswearpantstoo,  était lancée par Simone Cariss, une mère de famille de Melbourne sur le site Change.org afin de demander au législateur de l’Etat de Victoria (dont Melbourne est la capitale) d’obliger toute école dotée d’un code vestimentaire à offrir aux filles le choix de leur tenue : jupe ou pantalon.

En février 2017, les deux femmes unissaient leurs forces pour créer l’association Girls Uniform Agenda, destinée à mobiliser l’opinion publique et obtenir des changements législatifs sur tout le territoire australien.

Deux ans plus tard, leur initiative a porté ses fruits. Quatre des huit Etats constitutifs de l’Australie ont adapté leur législation afin que le choix entre jupe et pantalon soit obligatoirement proposé aux jeunes filles dans toutes les écoles prescrivant un uniforme scolaire : les Etats de Victoria et d’Australie occidentale à la rentrée de janvier 2018, puis du Queensland et de Nouvelle-Galles du Sud à la rentrée de janvier 2019.

 

Étiqueté ,